• Finances publiques : élus et syndicats gagnent un an mais restent mobilisés

    Les représentants syndicaux et les élus lors du Conseil communautaire du 19 septembre

Actualités

Finances publiques : élus et syndicats gagnent un an mais restent mobilisés

Antoine Martinez, maire de Bédarieux, président de la Communauté de communes Grand Orb, et Guillaume Dalery, maire de Lamalou-les-bains, vice-président de Grand Orb, étaient reçus jeudi matin en sous-préfecture de Béziers par Samuel Barreault, administrateur général des finances publiques, et les sous-préfets de Lodève et de Béziers. Le projet de réorganisation des services fiscaux était à l’ordre du jour.

Depuis plusieurs semaines c’est une véritable levée de bouclier des élus de Grand Orb contre le projet de réorganisation des services fiscaux dans lequel est prévu la fermeture des deux services du territoire : le centre des impôts de Bédarieux et la trésorerie de Lamalou-les-bains.

Motions, lettre au Président de la République, mobilisations aux côté des représentants syndicaux et du personnel… les élus montrent les dents face à « un démantèlement progressif de l’ensemble des services publics dans nos territoires ruraux » qui fait suite à une longue liste de fermeture « Pôle emploi, certains bureaux de Poste de nos communes, CRAM, CAF,… » souligne Antoine Martinez. « Lors de la rencontre, Monsieur Barreault nous a indiqué que rien ne serait touché en 2020 et qu’une Maison France Service ouvrirait au 1er janvier 2020 à Bédarieux. L’action collective de tout un territoire paye. Nous avons gagné un an mais nous allons rester mobilisés car la maison de service aux publics ne peut pas être l’alibi du démantèlement des services publics. Une « maison miracle » , je ne suis pas du tout convaincu ».

Le président ajoute : « Jeudi matin nous avons réaffirmé notre opposition totale au projet de fermeture. Nous perdrions 25 agents publics, des services de proximité de qualité pour nos administrés, nos entreprises et nos collectivités, c’est inacceptable » .

Idée partagée par Guillaume Dalery « Nous avons gagné une bataille mais il faut continuer à se mobiliser. Nous avons dit oui à une maison de services aux publics au 1er janvier 2020 car elle viendra, peu ou prou, compenser des services que notre territoire avait perdu par le passé. Cette maison de service dont une permanence à Lamalou les Bains a été proposée par Mr le sous-préfet de Lodève, devra répondre à l’enjeu de l’emploi et de la formation que je considère comme essentiels pour l’ensemble du territoire Grand Orb. Nous avons dit non aux fermetures envisagées des services fiscaux car nous refusons de perdre d’autres services publics. Pour nous les deux problématiques sont totalement indépendantes l’une de l’autre. Notre rôle d’élu est de défendre le territoire. Nous restons méfiants mais aussi combattifs » .

Le soir même, Antoine Martinez et Guillaume Dalery ont rendu compte de cette rencontre aux élus communautaires représentants les 24 communes du territoire en présence des représentants de l’intersyndicale des Finances Publiques de l’Hérault CGT, Solidaires et FO représentée par Anne-Marie DURAND, Guillaume ROUSSEL et Olivier FERNEGEOL. Ces derniers ont remercié les élus pour leur mobilisation « les actions vont continuer pour informer les citoyens car nous sommes là avant tout pour défendre les services publics » .

La Communauté de communes

Restez connecté

Inscription à la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !