• Les élus ont accueilli le commandant de compagnie de gendarmerie
Actualités

Les élus ont accueilli le commandant de compagnie de gendarmerie

Le chef d’escadron Vincent Pardonneau a récemment pris le commandement de la compagnie de gendarmerie de Béziers dont fait partie le territoire Grand Orb. Début septembre, il a été accueilli au siège de la communauté de communes par Pierre Mathieu, président, Jean-Luc Falip, 1er vice-président et maire de St Gervais sur Mare, Francis Barsse, maire de Bédarieux.

« Pour les élus locaux, la sécurité est une préoccupation de tous les jours.En Grand Orb, la communauté de brigades de gendarmerie englobe les brigades de Bédarieux et de St Gervais sur Mare et couvre un vaste territoire de 27 communes, les 24 de Grand Orb ainsi que 3 communes des Avant-Monts et des Monts de Lacaune  » indiquait Pierre Mathieu qui interpellait le commandant de compagnie sur les personnels qui sont de manière récurrente en sous-effectif, actuellement 20 militaires contre 25 à effectif complet, et sur le départ du commandant de la communauté de brigade de Bédarieux. Vincent Pardonneau a dit être particulièrement attentif à cette situation  « pour permettre un fonctionnement optimal de l'unité  » .

L’engagement et le professionnalisme des gendarmes de la communauté de brigade de Bédarieux a été mis en avant.  « Nous nous rencontrons tous les mois, gendarmerie, sapeurs-pompiers, police municipale et élus, soulignait Francis Barsse, et nous entretenons des relations privilégiées qui nous permettent de travailler en confiance  » .

Sur les chiffres, les atteintes physiques aux personnes sont en augmentation, notamment les violences intrafamiliales.  « C’est un phénomène national,on constate que la parole se libère grâce à la communication qui est menée  » indiquait le chef d’escadron qui mettait en avant l’action de Bédarieux et de Grand Orb pour améliorer la prise en charge des victimes.  

Vincent Pardonneau souhaite aussi agir en améliorant le renseignement :  « c’est essentiel pour conduire des opérations rapides. Il nous faut développer la participation citoyenne  » . Sur les problèmes de délinquance, Jean-Luc Falip mettait en lumière  « les phénomènes qui s’installent de manière durable aussi dans les villages  » et s’est dit très satisfait de la volonté du commandant de compagnie de  « montrer du bleu et marquer le terrain de manière dissuasive  » .

Pierre Mathieu a invité le commandant de compagnie à rencontrer les maires et élus intercommunaux lors du prochain conseil communautaire du mois d’octobre.

La Communauté de communes

Restez connecté

Inscription à la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !