• Une des deux mines françaises de Bauxite se situe à Pézènes-les-mines
  • Une des deux mines françaises de Bauxite se situe à Pézènes-les-mines
  • Une des deux mines françaises de Bauxite se situe à Pézènes-les-mines
  • Une des deux mines françaises de Bauxite se situe à Pézènes-les-mines
Actualités

Une des deux mines françaises de Bauxite se situe à Pézènes-les-mines

En France, il ne reste plus que deux exploitations de bauxite en activité. Ces deux mines se situent dans le département de l’Hérault à Villeveyrac et à Pézènes-les-mines. L’exploitation de la bauxite fait partie de l’histoire industrielle de Bédarieux et ses environs et il n’est pas surprenant que l’une des deux dernières mines de bauxites françaises soit localisée sur le territoire du Grand Orb.

C’est sur la commune de Pézènes-les-mines, frontalière avec la ville de Bédarieux et son parc photovoltaïque, que la bauxite est exploitée depuis 1902. Le groupe minier familial indépendant Garrot-Chaillac a repris l’exploitation de la bauxite en 1983. Les autorisations d’exploitation couvrent 18 hectares et ont été délivrées par l’Etat jusqu’en 2032.

Lundi 28 septembre, l’entreprise ouvrait ses portes aux élus, riverains et représentants d’associations pour le comité de suivi annuel du site. Alain Bozon et Francis Barsse, respectivement les maires de Pézènes-les-mines et de Bédarieux, étaient présents tout comme le président de la communauté de communes, Pierre Mathieu. La responsable d’exploitation de la mine, Elise Bouchet, a orchestré la visite présentant la méthode d’exploitation et le concassage du minerai.

Autrefois utilisée pour la fabrication de l’aluminium, la bauxite entre désormais dans la composition du ciment comme produit d’ajout (apport d’alumine et de fer). L’exploitation des deux mines du département de l’Hérault permet de fournir l’essentiel des besoins en bauxite des cimenteries françaises et évite ainsi les importations étrangères.  « Pour acheminer la bauxite vers les cimenteries, en complément du transport routier, la péniche est également utilisée par certains de nos clients depuis le port de Sète  » explique Elise Bouchet. En plus de la responsable, six personnes travaillent sur le site de Pézènes-les-mines, dont 4 emplois à temps pleins occupés par des habitants de la communauté de communes Grand Orb. Ces salariés conduisent des engins tels que des pelles mécaniques, des chargeurs, un tombereau et même un bulldozer de 44 tonnes à vide !  « En plus de ces emplois directs et des retombées économiques pour les collectivités locales, le site génère une dizaine d’emplois indirects sur le territoire car le groupe est très attaché à travailler avec les entreprises locales  » précise la responsable d’exploitation.

À lire également

Le parc Cavaillé-Coll s’apprête à…

Une boulangerie, pâtisserie, chocolaterie s’installe sur le Parc d’activité économique OZE Cavaillé-Coll. A quelques jours du lancement des travaux, les ...

La Communauté de communes

Restez connecté

Inscription à la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !