• Les missions de Police de l'environnement renforcées

    - © CC Grand Orb

  • Les missions de Police de l'environnement renforcées

    - © CC Grand Orb

  • Les missions de Police de l'environnement renforcées

    - © CC Grand Orb

Actualités

Les missions de Police de l'environnement renforcées

La forêt couvre 80% du territoire de Grand Orb. Ces espaces naturels sensibles très étendus sont régulièrement la cible de malveillances et de comportements inappropriés, dépôts sauvages, usage du feu ou pratiques motorisées illégales.

Pour améliorer la prévention et les contrôles, la communauté de communes Grand Orb vient de signer une convention avec l’Office National des Forêts. Ce partenariat permet d’élargir le champ d’action des agents assermentés de l’ONF pour enquêter au-delà des seules forêts domaniales et communales du territoire intercommunal. Romain Margail, Pilote policede l’Agence Hérault Gard, précise que « C’est la première convention de ce type mise en place par l’ONF au sein de notre Agence  » .

Pour Aurélien Manenc, vice-président de Grand Orb délégué à l’environnement, il fallait trouver des solutions :  « Nos forêts sont un bien précieux. Elles stockent 155 000 tonnes de CO2 chaque année. Elles façonnent les paysages et accueillent une riche biodiversité. La réalisation du Plan Climat a été l’occasion de mettre en exergue les pratiques illégales sur lesquelles les élus se sentent souvent démunis. Nous avons trouvé collectivement des solutions avec les services de l’ONF pour élargir leurs prérogatives de police de l’environnement  » .

Sur la commune d’Avène, Romain Margail vient d’identifier un dépôt de gravats route de Serviès. Après en avoir informé le maire, il va déclencher une enquête avec la gendarmerie :  « Sans la convention avec Grand Orb, je n’aurais pas été habilité à intervenir sur cette zone qui se situe hors du régime forestier  » .

Le technicien ONF rappelle également qu’ « avec le réchauffement climatique, le risque d’incendie est de plus en plus important  » , et qu’  « il est nécessaire de faire de la pédagogie car il y a souvent une méconnaissance des règles  » . Il prend l’exemple des aires de pique-nique :  « Le fait qu’il y est des barbecues aménagés peut laisser penser que les grillades y sont autorisées toute l’année. Pourtant,du 15 juin au 30 septembre, il est formellement interdit de faire du feu à moins de 200 mètres d’une zone exposée ce qui est le cas d’une majorité des aires de ce type en milieu naturel. Nous faisons beaucoup d’information. Nous voulons avant tout faire prendre conscience du risque  » .

À lire également

Plan Climat Air-Energie Territorial

Le XXIème siècle, et les avancées technologiques et scientifiques qu'il porte, nous ont permis de mesurer finement l'impact des sociétés contemporaines sur...

La Communauté de communes

Restez connecté

Inscription à la newsletter