• Projets et nouveaux médecins à la P3V

    La P3V a organisé une réunion publique pour présenter son activité et ses projets

  • Projets et nouveaux médecins à la P3V

    Ouverte au grand public, La réunion a suscité l'intérêt de la population

Actualités

Projets et nouveaux médecins à la P3V

La Polyclinique offre un service de proximité à tout un bassin de vie

La Polyclinique des 3 Vallées est un acteur incontournable de l’offre de soins sur le territoire. L'établissement accueille les patients 24h/24. En chiffre ce sont 30 médecins et chirurgiens, 13 000 passages aux Urgences par an, 25 000 consultations spécialisés et 4 000 hospitalisations. Il permet aux habitants de tout le bassin de vie, et au-delà, d’avoir accès à des soins de proximité auprès d’une vingtaine de spécialistes.

La P3V a récemment organisé une réunion publique de présentation de son activité et de ses projets. Le Président du Groupe Cap Santé dont fait partie la P3V, Lamine Gharbi, qui est aussi Président de la Fédération Française de l’Hospitalisation Privée, était présent avec une quinzaine de médecins exerçant à la polyclinique et son équipe administrative, Guylaine Bracco, directrice de la P3V, et Laurent Ramon, directeur du groupe Cap santé.

Lamine Gharbi a racheté la clinique Saint Luc en 1995. En 22 ans il en a fait un établissement moderne répondant aux besoins de toute une population.L’établissement reste dans une dynamique de développement avec l’arrivée de plusieurs médecins en chirurgie digestive, chirurgie vasculaire, chirurgie de l’obésité, endocrinologie et en cardiologie. Plusieurs projets ont également été présentés : le développement constant de la chirurgie ambulatoire et de la réhabilitation précoce, la réfection et l’embellissement des chambres, l’agrandissement du plateau de consultation... Le parcours coordonné de soins avec les autres établissements du territoire a été mis en avant.

Il a profité de cette rencontre pour souligner sa relation de confiance avec le maire de Bédarieux : « Il y a 13 ans je voulais fermer l’établissement et en quelques mots Antoine Martinez m’a convaincu de continuer, et nous sommes toujours là avec en plus un service d’urgence et un scanner » . Lamine Gharbi est fier du chemin parcouru : « Alors que toutes les petites cliniques ont fermé, nous avons tenu bon pour conserver des services de proximité. 350 médecins travaillent dans le groupe Cap santé qui regroupe plusieurs établissements essentiellement dans l’Hérault. C’est notre richesse. Nous pouvons garantir au patient une continuité des soins » . Pour Antoine Martinez le pôle santé conditionne la qualité de vie sur le territoire : « En tant que Président de Grand Orb je ne peux que me féliciter, comme tous les Maires de l’intercommunalité, de la vie de cet établissement de santé vital pour notre territoire. Dans ce piémont Héraultais, il répond à un besoin réel, d’autant que la désertification médicale affecte les territoires ruraux de notre pays. »



À lire également

Commerces et services

Les services publics Le territoire de Grand Orb est particulièrement bien couvert par des établissements scolaires de qualité. Sur les 24 communes situées en...

La Communauté de communes

Restez connecté

Inscription à la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !