• Boussagues
  • Boussagues
Office de tourisme

Boussagues

Bourg Médiéval solidement campée en retrait de la vallée de l’Orb sur ses versants ouest, cette cité médiévale fortifiée apparaît, impressionnante par ses vieilles murailles, ses édifices médiévaux et autres vestiges, signes de grande puissance et de grande histoire.

Elle apparaît en 1117, quand déjà son seigneur donna en alleu son château. Elle se développa pendant près de 3 siècles pour devenir un centre névralgique de la Haute vallée de l’Orb sur les plans démographique, économique, religieux et politique. Il est aussi possible que sa fondation remonte plusieurs siècles avant, voire plus d’un millénaire !

Des ressources minières importantes (plomb argentifère, charbon), des matériaux de construction faciles à travailler, de l’eau, des bois, des coteaux ont permis un essor continu jusqu’au XIVème siècle. Boussagues compta jusqu’à 1500 âmes et dominait la Haute Vallée de l’Orb à son apogée. Les épidémies, les pillages, la délocalisation de ses seigneurs, le climat stoppèrent son élan à compter du milieu du XIVème siècle. La cité disposait de toute l’organisation civile, religieuse et militaire du moyen-Âge : seigneurs, consuls, ouvriers, notaires, hôpital, etc. Boussagues était aussi un des 3 archiprêtrés du diocèse de Béziers. La première concession du bassin houiller dit de Graissessac fut nommée concession de Boussagues en 1767, car située sur la Baronnie de Boussagues. Tout ceci perdura jusqu’à la Révolution, et Boussagues alors commune perdit son titre en 1884.

Village médiéval fortifié, Boussagues recèle deux châteaux des XII et XIIIème siècle (le Castellas et le Château Bas), un manoir Renaissance (la Maison du Bailli ou manoir de Toulouse Lautrec), et deux églises. L’église paroissiale Notre-Dame de la Pitié, église romane (chœur du XIIème et nef du XVIème siècle) dont la nef primitive se serait effondrée au XVIème après des fortes inondations et débordements du ruisseau riverain. La nef et le clocher furent reconstruits en 1520. L’église de La Trinité, exemple de gothique languedocien, remonte au début du XIVème siècle. Elle jouxte le cimetière villageois. A l’intérieur de remparts, de nombreuses ruelles typiques et fronton d’édifices relatant la grandeur passée du lieu.

Boussagues conduit rapidement sur le causse de Bédarieux à l’aérodrome de Bédarieux- La Tour, avec sa piste de 900 m de longueur.

Le village est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1953 comme l’église Notre Dame de la Pitié (1988) et la Maison du Bailli (2018)

Calculer mon itinéraire

La Communauté de communes

Restez connecté

Inscription à la newsletter

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !